Partagez

Comment choisir son café pour son entreprise ?

3 août 2018

Si la machine à café est le point de ralliement de nombre de salariés en pause, chacun de ces salariés est avant tout un consommateur. Le choix du type de café, sa torréfaction, sa provenance…sont autant de critères à prendre en considération au même titre que le budget alloué au café en lui-même. Si le café est bon, c’est aussi une marque de respect pour les femmes et les hommes de votre entreprise qui trouvent là un moment de détente et parfois même de réconfort.

Comment choisir son café : les différents types

Il existe deux grandes catégories de cafés : l’Arabica et le Robusta

Le Robusta

Ce café est sans doute le café le plus couramment utilisé. Il est aussi le préféré des amateurs de café pour son amertume et la puissance de son goût corsé. Il est à l’origine des fameux expressos italiens.

Sa culture et sa récolte étant aisées, le Robusta a un prix de revient relativement faible. Son principal défaut ? Sa forte teneur en caféine qui en fait un café très excitant déconseillé aux personnes souffrant de problèmes cardiaques ou hypertendues.

L’Arabica

Plus onéreux que le Robusta parce que moins répandu et plus compliqué à récolter l’Arabica est un café savoureux. Ses arômes ronds et longs en bouche en font un café très agréable et plus « féminin ».

Sa dose de caféine est deux fois inférieure à celle du Robusta, il peut donc être consommé tout au long de la journée.

Le Blend, ou « mélanges »

Tout comme il existe, pour les grands crus viticoles, des assemblages de cépages, le Blend est une association de différents crus de cafés.

Mélange de crus d’arabica et de robusta de provenances diverses, les Blend sont des cafés qui allient force et puissance, développant des arômes et des parfums subtils pour redonner au café ses lettres de noblesse. Ils sont travaillés et donc généralement un peu plus onéreux que les Arabicas et les Robustas.

Maintenant que vous connaissez les différents types de café et leurs caractéristiques, vous savez comment choisir votre café.

Comment choisir un bon café : en grains, capsules, filtres ou lyophilisé ?

Comment choisir son café : en grains, capsules, filtres ou lyophilisé ?

Tout comme ce peut être le cas pour une consommation domestique, le choix de la machine à café de votre entreprise dépend de nombreux critères tels que l’encombrement, la consommation de ses utilisateurs…

Le café en grains

Choisir un bon café en grain ravira forcément tous les amateurs de café. Les grains ne sont moulus qu’au dernier moment et à la demande, c’est à dire à chaque tasse. Ainsi les arômes développés sont puissants et fidèles à vos attentes.

De plus, ce système est écologique (pas de capsules à recycler ou de filtre à changer). Le seul inconvénient est que l’on ne peut pas changer de type de café, il faut attendre que la réserve soit vide. On doit se contenter du paquet en cours. Il ne s’agit donc pas de se tromper lors du choix du café.

Les capsules

Particulièrement tendance, cette forme de conservation du café moulu équivaut au concept « boîte de conserve ». Le café conserve ses arômes et le choix des parfums est large.

Selon les goûts ou l’heure de la journée, on peut choisir un bon café ou une boisson différente. Inconvénient majeur, le coût à la tasse est sans doute un des plus élevé et il convient de penser au recyclage des capsules usagées.

Les filtres

Ils sont certainement la forme la plus classique de préparation du café. Véritable infusion de la mouture, le café filtre répand son parfum et révèle tous les arômes du café.

Le choix du café filtre est peu onéreux, il ne permet cependant pas de réaliser des expressos, mais permet de doser la puissance du café.

Le café lyophilisé

Il est obtenu par le principe physique de sublimation qui consiste à congeler la liqueur de café et à la réhydrater avec de la vapeur d’eau chaude sous pression.

Si autrefois, le café lyophilisé (ou café soluble) avait mauvaise réputation en termes de goût, et n’était pas évoqué lorsque l’on cherchait comment choisir un bon café, les procédés de fabrication ont bien évolué et on a aujourd’hui des cafés tout à fait corrects et de bonne facture.

Comment choisir un bon café : la torréfaction du café ou le dosage des arômes

Pour être consommées au sens où nous l’entendons, les graines de café doivent être torréfiées, c’est à dire qu’elles doivent être grillées par des spécialistes tout comme peut le faire un maître de chais pour les vins.

La torréfaction représente une étape cruciale pour la qualité du café et est opérée par des torréfacteurs. Il existe deux méthodes phares dans ce procédé de torréfaction : la torréfaction flash et la torréfaction artisanale.

La Torréfaction flash

C’est la méthode utilisée par les industriels pour augmenter la vitesse de torréfaction et augmenter le rendement. Par injection d’air chaud (+de 1 000°C) on obtient en moins de 5 minutes des grains torréfiés.

Rapide, certes, cette méthode ne laisse pas le temps aux grains de développer leurs arômes. Elle donne un café peu fruité dont les arômes ont été largement détruits par des températures excessives.

La Torréfaction artisanale

C’est tout un art pratiqué par des torréfacteurs. La température de chauffe, qui est très rarement supérieure à 200°C permet de développer tous les arômes du café sans brûler les fruits.

Chaque torréfacteur a sa méthode qu’il sait adapter aux différents fruits et à leur provenance. Il s’agit d’un process beaucoup plus lent et bien plus long que la méthode flash. Les fruits brassés se déshydratent petit à petit avec une caramélisation de leur surface.

Comment choisir son café : un essai est indispensable

Tout comme ce peut être le cas, chez un vrai caviste, avant d’investir dans telle ou telle machine ou de choisir tel ou tel café, la majorité des prestataires vous font découvrir gracieusement leurs produits.

Vous ne devez pas négliger cette étape qui sera déterminante dans le choix du café que vous allez proposer à vos collaborateurs. Même si les goûts relèvent des appréciations individuelles, une tendance générale doit tout de même de dégager. Faites un tour d’horizon des attentes de chacun et de leurs habitudes, votre choix de café n’en sera que plus aisé.

Vous souhaitez savoir comment choisir un bon café : le prix ne doit pas être votre seul critère de choix. Fiez-vous aux habitudes de consommation de chacun, mais aussi à l’éthique de votre entreprise, à la qualité de votre réseau d’eau (une eau plus ou moins calcaire aura une influence certaine sur le goût final du café).

Lors de cette dégustation gratuite ou de cet essai proposé par votre prestataire afin de choisir un bon café, invitez vos « plus gros » consommateurs de café ou les amateurs à vous rejoindre pour confronter les attentes et les envies.

Café bio ou équitable

Lorsque l’on se demande comment choisir un bon café, il est important de s’intéresser au commerce équitable. Si les premières notions de commerce équitable remontent au XIX ème siècle, ce n’est que récemment qu’elles sont revenues sur le devant de la scène économique dans un souci d’équilibre face à une mondialisation galopante.

Le but de ce commerce équitable est de permettre à de petits producteurs ou à des coopératives de rentabiliser et de valoriser tant leur travail que leur matériel.
C’est une forme de commerce qui se veut avant tout transparente et qui vise à payer les produits à leur juste de valeur et non pas à des coûts où ils ne peuvent rivaliser avec la fluctuation des cours mondiaux dictés par les grandes firmes aux moyens colossaux.

Ce type d’échange tend à préserver l’environnement mais aussi les environnements de travail. Il exclue le travail des enfants et valorise aussi celui des femmes de manière juste et égale avec celui des hommes. Le commerce équitable est basé tant sur la qualité des produits (issus de la culture locale) que sur la confiance et le respect mutuel.

Le Café est un des produits phare du commerce équitable

Que ce soit sur les hauts plateaux d’Amérique Latine, en Asie ou bien encore en Afrique il existe dans ces régions dites sous développées, des petits producteurs, des agriculteurs qui entretiennent leurs terres et leurs caféiers dans la plus tradition locale, respectueuse tant de la saisonnalité que de la qualité des sols.

Ce sont ces femmes et ces hommes qui, grâce au commerce équitable, voient leur vie considérablement changée. Avec une juste rémunération de leur travail, ils peuvent ainsi maintenir la qualité de leur production.

Bien souvent, les cafés issus du commerce équitable sont des cafés bios car ils offrent une traçabilité et une pureté de production bien éloignée de toutes formes de pollutions chimiques.

Le café bio

Pour qu’un café puisse bénéficier de la labellisation Bio, sa zone de production et l’ensemble des caféiers de l’exploitation doivent être exsangues de toute forme de pollution chimique depuis au moins cinq ans.

De plus, durant tout son processus de torréfaction, de transport, d’emballage…il ne doit jamais avoir été en contact avec d’autres cafés non certifiés bio ou tout produit chimiquement pollué.

En matière de goût, vous retrouverez des arômes très purs et un café bien plus digeste qui ne présente aucune trace de pollution chimique. Riche en anti-oxydants, le café est une boisson saine s’il n’est pas consommé à outrance et surtout s’il n’a pas subi de traitement chimique de quelque ordre que ce soit.

Pour les entreprises et nos clients qui tiennent à associer le développement durable leur image, choisir un bon café bio, ou mieux encore, un café équitable correspond à une philosophie de vie, de travail et d’entreprise.

En achetant des cafés issus du commerce équitable, vous vous associez à une démarche humaine, plus respectueuse de l’environnement et des échanges. Vous contribuez aussi à l’équilibre physiologique de vos collaborateurs.

Le budget café de votre entreprise

Afin de vous assurer une meilleure maîtrise des coûts et de la gestion du budget café de votre entreprise, plusieurs critères doivent être pris en compte pour savoir comment choisir son café : type de machine, consommation moyenne annuelle, gestion des consommables, choix de l’investissement (location, vente, dépôt gestion…).

Comme pour tout achat ou investissement, vous devez demander plusieurs devis et les comparer. Le marché est vaste et donc la concurrence très présente.
Toutes entreprises confondues on compte en moyenne deux tasses de café par personne et par jour (moyenne entre ceux qui n’en boivent pas du tout et les consommateurs invétérés).

De plus, il faut tenir compte de la localisation de la machine à café au sein de votre entreprise. Est-elle accessible ou non au public ?Multipliez ensuite le nombre moyen de tasses consommées par le nombre de jours ouvrés de votre structure pour obtenir votre consommation moyenne mensuelle.

Achat d’une machine à café

Si l’achat d’une machine à café peut représenter un certain coût en fonction de la taille de votre entreprise, cela demeure un achat qui passe en amortissement en un temps relativement restreint et qui voit son coût mensuel diminuer au fur et à mesure des échéances.

Le Dépôt gestion

Elle est sans doute la formule la moins onéreuse. La machine ne vous appartient pas et votre prestataire café met juste à disposition une machine à café. Vous devrez vous occuper vous-même de nettoyer la machine, de vider le marc et de l’entretenir, ce qui peut s’avérer être une perte de temps.

La location

La location d’une machine à café comprend le plus souvent son entretien régulier. Vous avez la possibilité de choisir le café ou tout type de boissons que souhaitez y distribuer. Le matériel ne vous appartient pas, mais en cas de panne ou de problème technique, le remplacement de la machine et la maintenance sont pris en compte. Vous n’avez rien à faire, votre prestataire s’occupe de tout.

En conclusion

Avec les nouvelles techniques de management, l’implantation d’une machine à café au sein d’une entreprise est devenue aujourd’hui incontournable. Espace détente, lieu de réunions improvisées, moment de convivialité …

Bref, les abords de la machine à café sont plus fréquentés que les salles de réunion. Elle permet aussi une mixité entre les différents services d’une même entreprise en stimulant les échanges les collaborateurs.

Vous avez raison de chercher à savoir comment choisir son café, car la qualité du café que vous mettez à la disposition de vos salariés et du public est aussi vécue comme une marque de respect vis-à-vis de celles et de ceux qui viennent chercher là un remontant ou prendre quelques instants de pause avant de passer à une nouvelle tâche ou à un nouveau dossier.

Afin de ne pas avoir de collaborateurs dérangés par des troubles digestifs inhérents à un café de mauvaise qualité, veillez la qualité du café que vous allez commander à votre fournisseur.

De plus en plus structures misent aujourd’hui sur le développement durable et le respect de l’environnement en imposant des normes strictes à leurs salariés. Veillez à bien respecter cette philosophie en optant pour des machines peu énergivores et des consommables en adéquation avec vos ambitions.